La légende de Tangun

LE MYTHE FONDATEUR DE LA NATION CORÉENNE: LE MONT BAEKDU ET TAN-GUN


Il est dit qu’en 2333 AV.JC, Hwan-oung (환웅 / 桓 雄), fils de l’Empereur Céleste Hwan-in (환인; 桓因), descendit à la demande de son père avec l’aide de 3000 disciples pour apporter bonheur, prospérité et valeurs morales aux Hommes

Travaillant dur, celui-ci établit « la cité de Dieu » (Shinshi, 신시 / 神市) au sommet du mont Baekdu-san (백두산 / 白頭山 ), appelé alors Taebaek-san (태백산 / 太伯山).

Grâce à ses ministères des Nuages, de la Pluie et du Vent, il enseigna et appliqua Lois et Codes Moraux aux humains, ainsi que l’agriculture, les Arts et la médecine (dont l’acupuncture et la moxibustion).

Un jour, une ourse et une tigresse vinrent le voir pour lui demander conseil: elles voulaient savoir comment devenir humaines. Hwan-oung décida de leur donner 20 gousses d’ail et de l’armoise, et leur dit:  » Restez dans l’obscurité et mangez cette nourriture sacrée, humaines vous deviendrez ou animales vous serez à jamais ». Après 20 jours de régime et d’obscurité dans une grotte, la tigresse décida d’abandonner, trop affamée et impatiente de retrouver le grand air. L’ourse resta et le 21e jour, humaine elle devint.

Nommée Woongnyeo (웅녀 / 熊女), la femme-ourse remercia Hwan-oung et lui fit des offrandes. Mais, quelques temps après, sans mari, Woongnyeo sombra dans la tristesse et la dépression. Priant de tout son cœur la déesse du bouleau [l’arbre] Shindansu (신단수 / 神檀樹), elle émut Hwan-oung qui décida de la prendre pour femme. Elle donna bientôt naissance à un fils qu’ils nommèrent Tan-gun (단군 / 檀君), « le Prince de l’Autel ».

Accédant au trône, le jeune Tangun créa la cité de Asadal (아사달) près du « Plat pays » Pyongyang (평양 / 平壤), appelée à l’époque « La capitale des Saules » Ryu-gyeong (류경; 柳京).

Quelques années plus tard, la ville prit le nom de Wanggeom-seong (왕검성 / 王險城) en devenant la capitale du Royaume de Tangun, Gojoseon (고조선 / 古朝鮮).

Le Royaume de Corée était né!


Évidemment, c’est une Légende, mais qui survit toujours sous la forme d’une culture populaire nationale dans toute la péninsule coréenne car elle donne aux Coréens une idée d’unité nationale transcendant les idéologies politiques. C’est cet élément clé qui a créé « l’imaginaire de pureté », appelé « La postérité du Divin » (Cheonson, 천손 / 天孫), dans la pensée commune des Coréens.

Il fait par ailleurs l’objet d’un culte religieux local appelé Daejonggyo (대종교 / 大宗敎). Un mausolée (controversé) a été établi en Corée du Nord, sur les pentes du Mont Taebaek-san : Tangunreung, 단군릉 / 檀君陵. La tombe est une pyramide de 50m de côté et de 22m de haut.



Vous désirez en savoir plus sur l’Histoire de la Corée ? Consultez notre blog